Les chambres d'hôtes se situent sur le territoire des Causses et des Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen classé au patrimoine mondial de l'UNESCO le 28 juin 2011.

 

Plus grand paysage culturel jamais inscrit en Europe, ce sont les paysages façonnés depuis l'apparition de l'activité agropastorale qui ont ainsi été reconnus comme ayant une valeur universelle exceptionnelle. Cette activité agricole encore présente aujourd'hui sur le territoire, consiste à pratiquer le pastoralisme sur de grands parcours, associé à la culture des céréales ou de fourrages nécessaires aux troupeaux.

 

Les Causses et les Cévennes présentent dans un cadre naturel grandiose, une grande diversité de paysages modelés depuis des millénaires par la nature et l'homme : plateaux calcaires des grands causses (Causse Méjean, Causse de Sauveterre, Causse Noir, Causse du Larzac, Causse de Blandas...) entaillés par de profondes gorges ( Gorges du Tarn, Gorges de la Jonte, Gorges de la Dourbie, Gorges de la Vis...) ou des vallées verdoyantes (Vallée du Lot) et le relief tourmenté des Cévennes schisteuses, du Mont Lozère et de l'Aigoual granitique.

 

Pour le visiteur, s'ouvre alors à la découverte une multitude d'images magiques nées de l'empreinte de la roche où transparaît, à qui sait les lire, une histoire agraire inédite, au travers d'un patrimoine discret et ingénieux, témoignage d'un réel savoir-faire de bâtisseurs.

 

Bergers de l'Aigoual, éleveurs des Causses et Cévennes

 

Une activité agricole vivante

Les Causses et les Cévennes ont été qualifiés par l'UNESCO de "paysage évolutif et vivant" car l'activité agropastorale, attestée sur ce territoire depuis le néolithique, est encore aujourd'hui une activité économique importante qui façonne le paysage.

Depuis toujours la fabrication de fromages (roquefort, pélardon, bleu des Causses...) la transhumance et la culture des céréales se perpétuent.

 Ces pratiques on bien sûr évolué avec l'arrivée de la mécanisation mais la poursuite de l'agro-pastoralisme et les conditions de travail parfois astreignantes, contribuent à les maintenir.

 

Un patrimoine à découvrir

Des paysages construits, telle est bien la définition des espaces à découvrir. Partout, depuis son installation sur ce territoire, l'homme a laissé son empreinte pour pouvoir s'adapter à un environnement parfois difficile.

Murs en pierres sèches inlassablement construits sur les pentes abruptes des Cévennes, éléments édifiés ça et là sur les hauts plateaux calcaires pour recueillir l'eau de pluie, canalisation des sources dans les vallées, construction d'abris et de repères dans le paysage pour la survie de l'homme et des troupeaux, voici quelques-uns des aménagements qui façonnent ces vastes espaces.

 

réseau des ambassadeurs UNESCO

Nous sommes ambassadeur des "Causses et Cévennes, patrimoine mondial de l'Humanité"